thefoodworld.com
Back To Home
     Register your company      Advertisement      Links      Contact us
 
 BLEU BLANC COEUR
La Messayais 35210 Combourtille, France
PRODUCTS & SERVICES
- Lamb Meat - Cheese -
DESCRIPTION

 

Notre Démarche
Qui sommes-nous ?
Bleu-Blanc-Cœur rassemble toute une filière qui s’engage pour vous offrir une alimentation plus saine, plus savoureuse et plus équilibrée.

Une idée simple et naturelle


Il s’agit d’une association, de type loi 1901, qui a vu le jour en l’an 2000.
Depuis toutes ces années et loin de tout effet de mode, notre travail s’est construit sur la base d’une idée simple :

« Pour bien nourrir les hommes, commençons par prendre soin de nos cultures et de nos animaux. »
Nous nous attachons à respecter cette notion fondamentale qu’est la chaîne alimentaire. La nature est bien faite et c’est parce que nous l’avons observée, parce que nous la respectons et la reproduisons, que nous sommes aujourd’hui capables de vous apporter des produits de qualité.

Nous réunissons tous les métiers de la filière lin du producteur au consommateur, en passant par les transformateurs ou encore les distributeurs. Nous nous occupons du contrôle et de la promotion des produits issus de cette agriculture positive afin de permettre au plus grand nombre d’entre vous d’avoir accès à une alimentation à la fois naturelle et mieux équilibrée en Oméga 3, ces lipides essentiels au bon fonctionnement de notre corps.

 
Une idée santé

Nous avons fait le choix de militer pour une agriculture à vocation santé, en réintroduisant, à la base de nos chaînes alimentaires, la graine de lin – et d’autres sources végétales d’Oméga 3, comme l’herbe ou la luzerne.
Le lin est la plante la plus riche en Oméga 3. Lorsque les animaux la consomment, leurs œufs, leurs viandes, leurs laits affichent un profil nutritionnel plus équilibré, et notamment en ce qui concerne les Oméga 3. De même, lorsque l’on choisit cette petite graine pour fabriquer du pain ou des biscuits par exemple, on offre aux produits un profil nutritionnel amélioré.

Utiliser ces végétaux nous permet de défendre un enjeu de taille puisque, aujourd’hui, notre consommation de lipides est déséquilibrée. Nous consommons trop de graisses, et pas les bonnes. Par exemple, nous ne comblons, en moyenne, qu’un tiers de nos besoins en Oméga 3. Et notre corps est incapable de fabriquer cette bonne graisse, pourtant indispensable au fonctionnement de notre organisme.

Une belle idée qu’il a fallu concrétiser
Si l’idée peut sembler évidente, nous avons dû, pour la mettre œuvre, rassembler et organiser autant de bonnes volontés que de corps de métiers. Bleu-Blanc-Cœur se charge en effet de fédérer tous les acteurs de la chaîne alimentaire, du cultivateur de lin au consommateur en passant par les fabricants d’aliment, les producteurs, les distributeurs, etc.

Et puisque nous n’affirmons que ce que nous avons mesuré et prouvé, l’association a construit un cadre de validation scientifique solide, basé sur des études cliniques publiées. Elle a également établi des cahiers des charges qui lui permettent de garantir la qualité et la cohérence nutritionnelles de ses produits à chaque étape de leur production, du champ jusqu’à votre assiette.

Une idée qui ne date pas d’hier
Il s’agissait de remettre le lin au goût du jour, puisque la petite fleur bleue était déjà au goût d’hier.

Le lin est, en effet, l’une des plus vieilles cultures du monde. Les Égyptiens ou les Grecs s’en servaient pour tisser leurs vêtements, mais aussi pour nourrir leurs animaux ou fabriquer leurs pains.

Le soja et le maïs, rentables céréales, ont vu, au fil du temps, leurs cultures s’étendre et sont devenus les éléments majoritaires de la composition des aliments du bétail. Il y a plusieurs années de cela, nos grands-parents avaient pourtant également l’habitude de donner du lin aux animaux malades ou faibles afin de les remettre sur pied. Ils avaient déjà observé, sans connaître l’existence et les vertus des oméga 3, les bienfaits du lin sur les animaux.

Une idée qui a du goût

Une démarche naturelle, une agriculture à vocation santé, des traditions revalorisées, mais également des saveurs retrouvées puisqu’il a été prouvé, grâce à des tests gustatifs réalisés sur un nombre conséquent de consommateurs, que les produits Bleu-Blanc-Cœur étaient plus tendres et avaient plus de goût que des produits conventionnels d’où le lin est absent de la chaîne alimentaire.
Notre Démarche
Nos raisons d'agir
Militer pour une agriculture responsable, traditionnelle et respectueuse de l’environnement afin de proposer à tous une meilleure nutrition…

Des enjeux pour la nature et les hommes qui la cultivent

Le lin, cette matière première, traditionnellement présente dans l’alimentation des animaux, a progressivement disparu de nos champs. Le maïs et le soja, économiquement plus intéressants, ont remplacé, depuis 30 ans, la petite fleur bleue. Bleu-Blanc-Cœur a progressivement réimplanté cette culture en bâtissant, sur le territoire français, une filière d’approvisionnement autonome. A côté du lin, l’Association sollicite également d’autres sources végétales riches en Oméga 3 telles que la luzerne, l’herbe, le chanvre, le lupin.

Le retour de ces cultures sur nos sols est symbolique du renouveau d’une agriculture plus respectueuse de son environnement. Il s’agit de faire appel aux ressources de notre terroir, aux cultures traditionnelles et environnantes, afin de réveiller la biodiversité. Bleu-Blanc-Cœur s’attache donc à dépasser les schémas productivistes qui ont dominé le secteur agroalimentaire durant de nombreuses années. Cette entêtante course au rendement a parfois provoqué de lourdes crises alimentaires. Ici, la productivité est importante, mais pas à n’importe quel prix. L’agriculture, pour Bleu-Blanc-Cœur, c’est une histoire de nature et de long terme. Pour récolter, il faut semer.

Au sein de notre association, les producteurs de lin et les éleveurs jouent un rôle déterminant. S’impliquer dans Bleu-Blanc-Cœur leur permet d’envisager leur travail d’une façon différente et différenciante. Suivre notre cahier des charges et bénéficier d’un cadre scientifique abouti leur permet d’apporter une valeur ajoutée à leurs productions et de maîtriser plus sereinement leurs exploitations et leurs cultures. Grâce à cet esprit de filière, ils peuvent se projeter plus en aval de la chaîne alimentaire en contribuant à la fabrication de produits en phase avec les attentes des consommateurs. C’est un nouvel état d’esprit, plus serein, plus éthique qui dessine la possibilité de se démarquer et de se réconcilier avec cette idée de base, celle qui fonde le métier de producteur ou d’éleveur, « prendre soin de la terre, bien nourrir les animaux, avant tout pour nourrir les hommes ».
Notre Démarche
Notre histoire
Le producteur et l’ingénieur
Tout a commencé, il y a une quinzaine d’années. Un éleveur fermier discutait avec un ingénieur agronome. Les deux compagnons débattaient ensemble de la meilleure alimentation à offrir aux animaux. Chemin faisant à travers la campagne environnante et verdoyante, sous le doux soleil du printemps, le producteur se baissa et ramassa quelques brins d’herbe. Il se tourna vers l’ingénieur et lui dit : «Tu sais que c’est au printemps que les vaches sont au meilleur de leur forme, qu’elles offrent un beurre plus tendre et tartinable, parce qu’elles mangent cette herbe que la nature leur offre. Alors dis-moi, l’ingénieur, pourquoi l’homme qui va sur la lune, n’est toujours pas capable de reproduire ce petit brin d’herbe pour nourrir mes animaux le reste de l’année ?».


Le temps a passé et la petite phrase est restée. L’histoire, bien sûr, n’est qu’une anecdote. Elle est là pour rappeler que ce sont parfois les idées les plus simples qui font naître les projets les plus enthousiastes. Et puis, elle illustre un principe évident qui constitue une des forces de l’association. C’est l’alliance de deux savoirs qui fonctionne ici, les connaissances techniques et scientifiques doublées de l’expérience et des observations faites sur le terrain. Aujourd’hui Bleu-Blanc-Cœur fédère tous les acteurs de la chaîne alimentaire. L’association est donc riche de plusieurs points de vue, différents, mais tous utiles à la construction d’une réflexion qui entend prendre en compte tous les aspects et les effets de ce sujet on ne peut plus sérieux qu’est la nutrition humaine et animale.
Les premières études
 
En tout cas, cette petite interrogation légitime, lancée au hasard de la conversation, allait éveiller les curiosités et impulser les études préalables au lancement de Bleu-Blanc-Cœur.

Que trouve-t-on dans cette herbe de printemps ? Pourquoi est-elle si bénéfique pour les animaux qui la consomment ? Et c’est en essayant de répondre à ces questions, que l’on va, de fil en aiguille, s’intéresser à la graine de lin car elle possède un profil lipidique très proche de celui de l’herbe.

Valorex, une entreprise bretonne de fabrication d’aliments du bétail, va faire de ce constat son projet fondateur. Elle décide de réintroduire du lin dans l’alimentation des animaux d’élevage. Dès 1993, la société développe donc un savoir-faire particulier pour la préparation et la cuisson de cette petite graine.
Elle mène de nombreux essais et recherches. Les résultats sont concluants. Les Oméga 3 contenus dans les graines de lin ont des effets très positifs sur la fertilité, l’immunité, la vigueur des animaux.


Et puisqu’une réflexion en entraîne toujours une autre, l’entreprise va, petit à petit, s’interroger sur les effets du lin sur l’homme. Valorex, en compagnie de l’INRA, (Institut National de Recherche en Agriculture) et du CERN, (Centre d’Etude et de Recherche en Nutrition) va mener une première étude clinique afin de mesurer les effets de ce changement de l’alimentation animale sur la santé humaine. Les résultats sont très probants : Dans un premier temps, le lin, réintroduit dans l’alimentation des animaux, améliore la santé et les performances de ces derniers. Et puis, la petite graine apporte aux produits de ces animaux un profil nutritionnel de meilleur qualité : moins de gras, moins de graisses saturées, plus d’Oméga 3, meilleur rapport Oméga 6 / Oméga 3, etc.

C’est l’animal qui fait le régime, pour son plus grand bien, et l’homme en profite, lui aussi.

Au vue des conclusions de cette étude, la décision est prise de faire de ce projet, une démarche collective et globale. Bleu-Blanc-Cœur voit le jour en 2000 et une filière équilibrée, réunissant de façon égalitaire tous les maillons de la chaîne alimentaire, se met en place.
L’étude sur l’obésité
En 2006, une autre étude très importante pour Bleu-Blanc-Cœur va être initiée, l’étude sur le surpoids et l’obésité. Il s’agit de mettre en évidence le rôle positif des Oméga 3 dans la réduction de la synthèse de matière grasse et d’aller chercher des explications au problème de l’obésité dans la composition de notre alimentation afin d’apporter des réponses qualitatives au phénomène.

En collaboration avec l’INRA (Institut National de Recherche en Agriculture) et le CERN, (Centre d’Etude et de Recherche en Nutrition), l’Association tente l’expérience. 160 volontaires et leurs familles sont donc recrutés. Un groupe témoin et un groupe Bleu-Blanc-Cœur sont constitués. Pendant trois mois, tous vont manger des quantités précises, des menus équilibrés, mais la moitié d’entre eux sera nourrie avec des produits Bleu-Blanc-Cœur tandis que les autres mangeront des produits standard. Au terme de l’expérience, les résultats s’affichent. Le profil sanguin des volontaires Bleu-Blanc-Cœur se différencie de celui des volontaires témoins sur de nombreuses données, qui entrent toutes en corrélation avec l’amélioration des critères de l’obésité. Deux mois après l’arrêt de ces essais, le groupe Bleu-Blanc-Cœur maintient sa perte de poids, le groupe témoin, lui, reprend ses kilos. Cette expérience souligne donc les effets potentiels d’une alimentation animale de qualité sur l’obésité de l’homme et pose les fondements d’un concept fort, celui d’un amaigrissement durable issu d’une agriculture durable.
Nos Produits
Les garanties produits
Afin de garantir les promesses liées à la démarche Bleu-Blanc-Cœur, toute la filière est soumise à un contrôle validé par un organisme tiers et dont l’obligation de résultats est un des points forts.


Un outil fiable et soigneusement élaboré : Le cahier des charges

Chaque maillon de la production des produits Bleu-Blanc-Cœur est régi par un cahier des charges précis. Chaque métier que fédère l’association, du cultivateur au transformateur en passant par les fabricants d’aliments ou les producteurs, est soumis à des règles strictes qui nous permettent de construire notre démarche avec fiabilité et sérénité dans un cadre bien défini. Ces cahiers des charges sont élaborés par le conseil scientifique qui peut parfois s’entourer de spécialistes de chaque branche d’activité.


Une double obligation : Les moyens et les résultats

Les cahiers des charges Bleu-Blanc-Cœur énoncent à la fois des obligations de moyens et de résultats.
Les Obligations de moyens consistent à la bonne mise en place des conditions de production (Plan d’alimentation, recettes de produits…. Via de la gestion documentaire, nous vérifions les flux de produits et la traçabilité des produits.
Ensuite, nous nous attachons également à faire respecter les obligations de résultats. Les produits sont donc analysés à chaque étape du cycle de production afin de déterminer leur profil d’acides gras. Nous nous assurons ainsi qu’ils correspondent bien aux exigences du cahier des charges.


Une organisation claire : Le comité de contrôle et l’organisme certificateur

Afin de pouvoir assurer le bien fondé d’une démarche sûre et sécurisée, et pour être à même de vous garantir des produits naturellement plus sains, Bleu-Blanc-Cœur a mis en place un cadre organisationnel de contrôle transparent et précis.
Un comité de contrôle interne à l’association se charge du contrôle de la filière. Il est composé par des représentants désignés issus de chacun des maillons de notre système de production. Cette instance gère les audits d’agrément, les audits de suivi, les comptabilités matière, le suivi analytique. Des rapports de suivi sont régulièrement produits et en parallèle, un organisme tiers certificateur basé à Rennes, Certis, veille à renforcer cette sécurité, en effectuant également des contrôles variés et pluridisciplinaires, tout au long de la chaîne alimentaire.
 
Nos produits vendus en ligne
Linette©, la poudre de lin.

De tout temps, la graine de Lin a été cuite ou broyée afin d’être intégrée dans l'alimentation humaine. Linette© est composée de 50% de graine de lin et de 50% de farine de blé. Elle vous permet, au quotidien, de vous procurer une source naturelle d’Oméga 3. Au total, vous pouvez consommer de 5 à 10 grammes par jour de Linette©.
Les graines de lin utilisées par Linette© proviennent de cultures tracées et ont été sélectionnées pour leur haute teneur en Oméga 3. Le procédé de fabrication unique utilisé par Linette© permet de rendre ces Oméga 3 complètement assimilables par l’organisme.

Linette© peut agrémenter vos yaourts, vos salades, vos viandes ou encore vos plats de légumes. Vous pouvez également l’incorporer à vos sauces et à vos vinaigrettes. Enfin, si vous faites vous-même votre pain, vous pouvez utiliser 5% de Linette© dans la farine. Vous pouvez la conserver dans un endroit sec et froid pendant 4 mois

Linette© se présente en boîtes de 175 grammes. Le prix d’une boîte est de 3 Euros et la commande minimum est de 2 boîtes, soit 350 grammes (Environ 1 mois de consommation). Les frais de port sont forfaitisés à 6 Euros.



Le Lavandier, l’éleveur charcutier

Accompagné par Bleu-Blanc-Cœur, Le Lavandier s'engage dans une agriculture positive à vocation santé, afin de vous proposer des viandes et charcuteries au profil nutritionnel amélioré, qui composent un menu mieux équilibré et plus savoureux. 


Ferme de Landefrière

Jean-Claude Brizard élève des porcs depuis 30 ans à la ferme de Landefrière à Pouancé, dans le Maine et Loire. Il y cultive également des céréales destinées à la nourriture des animaux. Sensibilisé depuis toujours à la production de porcs de qualité, Jean-Claude a décidé d'en faire profiter directement les consommateurs grâce à la vente directe de viande de porcs.
 
Tel : ( 33 � 2) 99 97 60 54 Fax : ( 33 � 2) 99 97 60 68
 © Copyrights 2005-2015 The Food World. Alle Rechte vorbehalten - Impressum - AGB